On commence avec un membre fondateur du groupe, présent depuis le début de l’aventure No Way : Alesk Turbé à la guitare. Fan de Brian Setzer et des Stray Cats, c’est dans des contextes plus tournés vers le métal qu’Alesk a fait ses premières armes. Avec No Way Back, il revient avec un son plus « roots » et du matos des plus vintage.

(Crédit photo : Léo M)

img_6073_gf

Bassiste depuis le début du groupe aux côtés d’Alesk, Bertrand Martin s’occupe également du chant Lead. La basse électrique, incisive, ajoutée au jeu rond et proche de la contrebasse de Bertrand permet de moderniser le répertoire Rock’n’Roll, dans le respect de ce style.

(Crédit photo : Léo M)

img_6067_gf

François Gilbert a rejoint la formation récemment. C’est la première fois que le groupe compte un quatrième membre. L’expérience de François dans de nombreuses formations orientées principalement vers la musique noire-américaine apporte une touche soul vintage que No Way Back est fier d’ajouter à son répertoire.

(Crédit Photo : JM Rock’n Blues) 

 

blues sur seine 1

Enfin, last but not least, le batteur Jean Pénisson complète le groupe. Une solide expérience dans le Rock, associée à son penchant prononcé pour la finesse du jazz, permet à ce batteur schizophrène d’élargir la palette sonore du band.  

(Crédit photo Jérôme Scordel)

(2)(1)